Le phare de Cordouan






Le phare de Cordouan 







 

Le phare de Cordouan appelé aussi le Versailles de la mer , le Phare des rois mais aussi le Roi des phares , il est édifie sur un plateau rocheux à l’embouchure de l’estuaire de la Gironde .
Il est situe à égale distance des cotes girondines et charentaises ,entre les villes de Royan , Vaux-sur-Mer et la Pointe de Grave , il est à environ 7 kilomètres des cotes .

Il se trouve cependant dans le département de la Gironde et « appartient » à la commune du Verdon sur Mer .
Il compte certainement parmis les plus beaux phares du monde .
Il fut construit entre 1584 et 1611 par Louis de Foix , il fut rehausse en 1789 par un ingénieur , fut électrifié en 1948.
Il marque l’entrée dans l’estuaire de la Gironde .

Il a été classe monument historique en 1862 , ce fut le premier édifice classe monument historique en même temps que Notre-Dame de Paris .
Il s’agit d’un phare en mer encore gardienne .


Selon la saison , il se visite en bateau à marée basse , il comporte 311 marches , du Verdon ce sont les bateaux La Bohème qui assurent ces sorties .
Il éclair et sécurise la circulation des deux passes permettant l’accès à l’estuaire .

C’est une tour blanche en pierre de Saintonge d’une hauteur de 68 mètres et d’un diamètre de 16 mètres .
Le socle de sa tour a été construit grâce à des pierres de tailles extraites des cotes charentaises et plus particulièrement à Saint-Palais-Sur-Mer .


Autrefois l’ île de Cordouan ou plutôt le plateau rocheux s’élevait de quelques mètres au-dessus du niveau de la mer même à marée haute ce qui a permis la construction de la « tour des Maures » et puis du phare ., de nos jours une telle réalisation serait difficile .
En effet au fil du temps , l’érosion a fait qu’il est pratiquement tout le temps sous l’eau sauf à marée basses et par vives eaux et c’est donc une zone de navigation dangereuse .



Ce phare est entre en service en 1611 , et depuis ce temps des générations de gardiens ont garde cet édifice , à l’heure actuelle le phare de Cordouan demeure le dernier phare francais sur lequel vivent et travaillent des gardiens , bien que cela va bientôt change .
En effet il y a une équipe de trois personnes qui travaillent par roulements pour qu’il y ait toujours deux gardiens présents sur le phare .

Leurs rythmes seraient de 14 jours au phare , 7 jours de repos , 7 jours au phare , 7 jours de repos .
Pendant leurs « séjours » sur le phare les gardiens vivent dans les locaux du phare ou plusieurs chambres y sont aménagées .
Le travail de ces deux gardiens présents sur le phare consiste pour l’essentiel au nettoyage et à l’entretien du phare ainsi que de l’accueil des visiteurs venus grâce aux bateaux que ce soit des cotes girondines ou des cotes charentaises .



Par contre depuis fin octobre 2009 le gardiennage a du prendre fin suite à l’automatisation totale du phare , et donc il ne devrait plus y avoir de présence humaine sur ce phare .

Mais l’association pour la sauvegarde du phare de Cordouan milite fortement pour que des gardiens restent présents sur le site même après cette date .

La gestion de ce phare doit donc être reprise par la Communauté de communes du pays Royannais .
En effet il faudra un minimum de présence humaine quand même si ce n’est pour assurer l’entretien du phare et éviter les actes de vandalisme .


Un projet de gîte pour accueillir les visiteurs est en projet et ceux dans les chambres que les gardiens occupaient pendant leurs fonctions

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sélection du message

Quelques photos de la salle Mômes

Quelques photos de la salle Mômes Avant d'entrer dans la salle Mômes  Un monsieur en Lego nous montre le ...